en

Découverte Horlogère : La Christopher Ward C63 Sealander GMT 36mm à l’essai

La maison britannique réitère l'exploit avec la sortie de son modèle phare, le C63 Sealander GMT, désormais disponible en un diamètre plus contenu de 36mm. Cette variation séduit par sa capacité à conserver les atouts de son aîné en 39mm tout en s'adaptant aux poignets plus fins.

Design et Proportions : Une Nouvelle Taille pour le C63 Sealander GMT

En dépit de sa taille réduite, le C63 Sealander GMT 36mm ne perd rien en charme ni en fonctionnalité. Ses dimensions se prêtent à l'universalité :

  • Diamètre de 36mm contre 39mm pour le modèle précédent,
  • Longueur corne à corne de 43mm, légèrement inférieure aux 45.8mm habituels,
  • Épaisseur contenue à 11.15mm, contre 11.85mm pour le modèle en 39mm.

L'étonnement vient surtout de la faible épaisseur du boîtier qui met en lumière une optimisation des proportions pour garantir une résistance à l'eau identique de 150 mètres. Christopher Ward démontre ainsi son savoir-faire dans l'équilibre des lignes horlogères, conférant au C63 Sealander GMT une élégance certaine et un confort indéniable sur un poignet standard de 7 pouces (environ 17.78 cm). Les amateurs d'une présence plus marquée au poignet seront également servis avec des versions disponibles en 41mm et 42mm.

Finitions et Confort : L'Artisanat du Boîtier Light-catcher

Distingué par son boîtier Light-catcher, le C63 Sealander GMT est un condensé d'esthétique et d'ergonomie :

  • Finitions alternant entre brossé et poli,
  • Lignes affûtées et chanfreins gracieux,
  • Sensation au porté qui rivalise avec des montres haut de gamme.

Avec une couronne vissée et un verre saphir plat, cette montre est proposée avec un bracelet au choix équipé d'un système de libération rapide : mailles Bader ou Consort plus confortables, caoutchouc orange ou cuir brun. La qualité des bracelets chez Christopher Ward n'a jamais fait défaut, notamment le Bader testé ici qui intègre des maillons vissés et une boucle avec micro-ajustement intégré.

Lire aussi :   Histoires remarquables de montres retrouvées : des chroniques horlogères étonnantes

L'esthétique Comparée : Au-delà du Mythe Rolex Explorer II

Certains observateurs ne manqueront pas de comparer ce garde-temps (et bien d'autres modèles GMT) à la célèbre Explorer II :

  • Cadran blanc,
  • Aiguille GMT orange,
  • Lunette fixe brossée avec marquages remplis noir.

Cependant, la palette stylistique du cadran blanc associée à une aiguille GMT orange est désormais si répandue qu'elle transcende la marque Rolex pour constituer un genre en soi. Le Christopher Ward C63 Sealander GMT s'affirme ainsi comme une alternative pertinente pour ceux recherchant une montre plus petite, différenciée, plus accessible financièrement ou simplement disponible à l'achat – loin d'être une pâle imitation.

Révélation imminente : la nouvelle montre Google sous Wear OS promet des merveilles

Sommaire

Rédigé par Sarah Pallin

Après un stage passionnant dans le domaine de la rédaction, j'ai été immédiatement attiré par l'opportunité de devenir pigiste, ce qui m'a incité à revenir dans ce milieu fascinant. Ma passion pour les montres, qu'elles soient classiques ou connectées, se reflète dans mes écrits, où je m'efforce de capturer l'élégance intemporelle et l'innovation technologique.

Plongée au coeur du temps : Hamilton dévoile les éditions limitées Ventura, inspirées de ‘Dune Partie 2’

Plongée en profondeur dans l’histoire de la Rolex ‘Hulk’ Submariner Ref. 116610LV