en

Zoom sur les certifications horlogères : décodage et signification

Les certifications horlogères ont toujours été un gage de qualité et de précision dans l'univers des montres. Mais savez-vous vraiment ce que représentent ces labels souvent apposés sur les cadrans ? Cet article propose un tour d'horizon des différentes certifications et de leur signification.

La certification COSC : une référence incontournable

La certification COSC (Contrôle Officiel Suisse des Chronomètres) est sans doute la plus connue dans le milieu horloger. Créée en 1973, elle est délivrée par l'organisme suisse du même nom qui teste la précision des mouvements mécaniques non montés. Pour obtenir cette certification, une montre doit respecter les normes de l'Organisation Internationale de Normalisation (ISO) concernant la précision des chronomètres mécaniques. Ainsi, le mouvement doit notamment présenter une déviation maximale de -4/+6 secondes par jour.

Les marques horlogères prestigieuses telles que , ou sont particulièrement attachées à cette certification qui témoigne de la qualité et de la performance de leurs créations.

  • -4/+6 secondes : tolérance moyenne journalière en position normalisée
  • -10/+20 secondes : tolérance maximale en position normalisée
  • -5/+8 secondes : tolérance moyenne journalière en position extrême
  • -20/+40 secondes : tolérance maximale en position extrême

La certification Fleurier Quality Foundation (FQF) : le gage d'excellence

Plus exigeante que la COSC, la Fleurier Quality Foundation (FQF) est une certification qui atteste non seulement de la précision d'une montre, mais aussi de sa qualité de fabrication. Cette certification est attribuée après une série de tests rigoureux portant sur le mouvement, le boîtier et même le bracelet de la montre.

L'une des particularités de cette certification est qu'elle teste les montres dans des conditions proches du réel. Par exemple, les montres doivent subir un test simulant 6 mois d'utilisation sur un poignet. La FQF est donc une véritable garantie pour l'acheteur d'acquérir une montre fiable et durable.

  • Test Chronofiable : évalue la fiabilité de la montre dans des conditions proches du réel
  • Test Fleuritest : simule 6 mois d'utilisation sur un poignet
  • Certification COSC : atteste de la précision du mouvement
Lire aussi :   Coup de projecteur sur l'Omega De Ville Prestige : Une montre élégante et polyvalente !

L'Observatoire de Besançon : une certification française prestigieuse

Situé en France, l'Observatoire de Besançon délivre une certification horlogère très respectée : le poinçon de Besançon. Ce label représente une garantie de qualité et de précision, mais également d'origine. En effet, pour obtenir le poinçon de Besançon, un mouvement doit être entièrement assemblé et réglé en France.

Autre particularité : l'Observatoire de Besançon teste les montres complètes (et non pas seulement les mouvements) pendant 16 jours, dans différentes positions et à différentes températures. Ce processus rigoureux permet d'assurer que la montre sera précise et fiable dans toutes les conditions possibles.

Sommaire

Rédigé par Martin Jean

Je suis un rédacteur web spécialisé dans l'univers des montres, alliant passion pour les modèles classiques et intérêt pour les montres connectées. Fasciné par l'horlogerie et ses évolutions, je m'attache à explorer les dernières tendances, innovations technologiques et histoires fascinantes qui animent ce secteur.

Les montres de James Bond : Un historique

Les meilleures montres connectées pour les amateurs de musique