Vacheron Constantin métamorphose les destinations emblématiques du monde en une collection horlogère exceptionnelle

Dans le cadre idyllique du désert, à une heure de Dubai, Vacheron Constantin a dévoilé sa nouvelle collection Les Cabinotiers. Une initiative qui rompt avec la tradition en offrant aux journalistes une expérience exclusive avant même ses clients.

Un événement privilégié pour la presse

Contrairement à l’année précédente où les pièces s’étaient toutes vendues avant toute publicité possible, la prestigieuse manufacture genevoise a choisi d’inverser la tendance. L’objectif de cette collection annuelle, lancée en 2016, est de mettre en lumière l’excellence et le savoir-faire historique de Vacheron dans les commandes sur mesure. Louis Ferla, CEO de Vacheron Constantin, insiste : « Notre principal moteur est notre capacité à démontrer notre expertise en matière de complications, d’artisanat et de finitions ». Ces propos reflètent l’ambition de la marque d’élever continuellement le niveau d’excellence dans l’industrie horlogère.

La collection Récits de Voyages – Travel Stories – se compose de neuf pièces uniques et traverse différents continents par son thème. Cette année, les motifs arabesques du Sheikh Zayed Grand Mosque ont inspiré le modèle phare, un tourbillon répétition minutes gravé minutieusement à la main durant un mois entier.

Une technique artisanale éblouissante

L’un des modèles, le Tourbillon Répétition Minutes – Hommage à l’Art Déco, fait écho aux gratte-ciels historiques de New York tels que le Chrysler Building. Il utilise également le calibre 2755 TMR mais se distingue par son cadran en marqueterie de bois réalisé avec une précision scientifique. Pour créer ce chef-d’œuvre :

  • Plus de 110 pièces minuscules en bois sont disposées avec une précision extrême.
  • Le cadran nécessite un mois complet pour être finalisé.
  • Ce travail est l’apanage d’un artisan âgé seulement de 30 ans ayant déjà une décennie d’expérience chez Vacheron Constantin.
Lire aussi :   Histoire des montres suisses : De l'artisanat à l'industrie

Ces montres ne sont clairement pas destinées aux discrets. Certaines sont si ostentatoires qu’on pourrait presque les accrocher au mur à côté des Picasso des collectionneurs qui les acquièrent.

Innovation et R&D au service du futur

Cette démarche n’est pas simplement guidée par l’audace ou le désir de créer des garde-temps coûteux. Selon Ferla, ces créations permettent également à Vacheron Constantin d’avancer dans ses recherches et développements. Les techniques artisanales et d’ingénierie élaborées pour Les Cabinotiers servent souvent de tremplin pour les futures pièces en série :

  • L’Armillary Tourbillon – un autre hommage à l’Art Déco – abrite un tourbillon bi-axial avec une spirale balancier sphérique nécessitant un espace conséquent dans le boîtier.
  • Le développement des pièces Les Cabinotiers prend environ quatre ans et les prix atteignent facilement sept chiffres.

Louis Ferla promet pour l’avenir « des complications et métiers d’art qui seront époustouflants », anticipant déjà la transposition des innovations présentes dans ces montres exceptionnelles vers des modèles destinés à une production plus large.

Afficher Masquer le sommaire