en

Seiko relance l’expédition antarctique avec la montre prospex SLA055

La maison horlogère japonaise rend un nouvel hommage aux explorateurs des contrées glacées avec la réinterprétation de son célèbre modèle de plongée de 1968, le Prospex SLA055. Une montre qui allie l'histoire et l'innovation, destinée à accompagner les membres de la 63e Expédition Japonaise de Recherche en Antarctique.

Un Héritage Glacé Renouvelé

En 1965, lors du lancement de la première montre de plongée japonaise par Seiko, les professionnels sous-marins ainsi que les explorateurs s'étaient rapidement tournés vers ces modèles robustes. Aujourd'hui, le fabricant nippon revisite son premier garde-temps haute fréquence pour plongeurs datant de 1968 et dédie cette nouvelle interprétation à l'exploration polaire. En effet, les membres de la 63e Expédition Japonaise de Recherche en Antarctique (JARE) se verront équipés de ce précieux instrument.

Conçu pour affronter les conditions les plus extrêmes, le boîtier, la lunette et la couronne du modèle « Prospex 1968 Divers Modern-Interpretation Save the Ocean » sont réalisés en acier Ever-Brilliant Steel propre à Seiko, reconnu pour sa résistance accrue à la corrosion. De plus, afin d'assurer une durabilité optimale, la couronne n'est pas vissée directement dans le boîtier mais est fixée sur un composant séparé intégré dans celui-ci pour faciliter d'éventuels remplacements.

Des Caractéristiques Techniques Impressionnantes

  • Diamètre du boîtier : 42.6 mm
  • Résistance à l'eau : 200 mètres
  • Réserve de marche : 50 heures
  • Mouvement : Calibre Seiko 8L35

Ce modèle est propulsé par le calibre 8L35 de Seiko, assemblé à la main par les artisans du Studio d'Horlogerie Skizukuishi au Japon. Le dos du boîtier est vissé pour garantir une étanchéité impeccable lors des immersions profondes.

Lire aussi :   Les montres de James Bond : Un historique

Un Design Inspiré des Étendues Polaires

Le cadran dégradé du SLA055 s'inspire directement des paysages antarctiques avec ses nuances bleutées évoquant la glace polaire. La lunette arbore des chiffres et des repères d'un bleu glacial saisissant. Quant au bracelet dit « Chocolate Bar », il rend hommage au modèle original de 1968 tout en adoptant une fabrication en silicone pour une résistance et un confort améliorés. Le modèle SLA055 est également proposé avec un bracelet en tissu employant une technique traditionnelle japonaise de tressage appelée Seichu.

Cette série limitée est disponible dans deux versions : le SLA055 au cadran bleu limitée à 1 300 exemplaires, et le SLA057 au cadran noir limitée à 600 exemplaires. Chaque pièce est proposée au prix public conseillé de 4 600 euros.

Révélation imminente : la nouvelle montre Google sous Wear OS promet des merveilles

Sommaire

Rédigé par Luc Jarson

Passionné par le monde horloger, je consacre mes journées à explorer l'univers des montres, des modèles classiques aux montres connectées. Mon objectif est de dévoiler les secrets de ces garde-temps et de partager avec vous des découvertes captivantes. Ma curiosité me guide vers les tendances et innovations qui sauront éveiller votre intérêt.

Aura Watches, quand l’innovation horlogère épouse le design avant-gardiste

Breitling et Victoria Beckham: Collaboration exclusive pour la montre Chronomat Automatic 36