en

Seiko Prospex SPB451 et SPB453 : le raffinement d’une nouvelle génération ou un coup d’épée dans l’eau ?

est réputé pour ses montres de plongée, proposant une large gamme de modèles représentant différentes philosophies, esthétiques et gammes de prix. Parmi les modèles phares, on trouve les récentes Prospex SPB451 et SPB453, deux versions grand public de la ligne de montres de plongée inspirées des années 60 de la marque. Représentant la deuxième génération d'une ligne de montres très populaire établie par la SPB143, ces nouveaux modèles Prospex offrent une légère refonte dans l'espoir de proposer une solution plus complète pour une montre de plongée à porter au quotidien.

Les racines de la SPB453

La SPB453 trouve ses racines dans la ligne « 20MAS », une réédition esthétique sortie en 2020 de la première montre de plongée de Seiko, la 62MAS. Bien que la ligne 20MAS ait proposé une grande variété de coloris, le cœur de la gamme était la SPB143 avec son cadran gris. La SPB143 reste l'un des meilleurs modèles sortis par Seiko ces dernières années.

Les évolutions de la nouvelle génération

Pour ce nouveau trio de montres de plongée 24MAS, Seiko a largement suivi la même recette tout en se permettant de modifier quelques éléments clés du design :

  • Des boîtiers légèrement plus petits (40 mm de large, 13 mm d'épaisseur, 46,6 mm de longueur)
  • Une nouvelle position de la date à 4h30
  • Un nouveau mouvement, le calibre 6R55
  • Un bracelet redessiné avec des maillons plus courts et un fermoir plus petit

L'étanchéité passe à 300 mètres (contre 200 m pour la génération précédente). Le boîtier et le bracelet bénéficient du traitement « super-hard » de Seiko, la lunette utilise un insert en aluminium et le verre est en saphir.

Lire aussi :   La nouvelle montre de plongée ROIH Shek-O-Matic : Un savant mélange de vintage et de modernité

Un mouvement mis à jour

Ces nouvelles montres de plongée utilisent le calibre 6R55 de Seiko. Il s'agit d'un mouvement automatique offrant 72 heures de réserve de marche (d'où la mention « Automatic 3 Days » sur le cadran) et battant à 21 600 alternances par heure. Ce mouvement est globalement similaire au 6R35 de la génération précédente. Des tests de précision ont été réalisés sur les SPB451 et SPB453 :

Modèle Précision moyenne (s/j)
SPB453 -10,9
SPB451 -7,3

Les deux montres se situent dans la fourchette de précision annoncée par Seiko pour le calibre 6R55 (-15 à +25 s/j), mais ont tendance à retarder.

Un cadran repensé

Le cadran adopte des couleurs et textures plus conventionnelles tout en déplaçant la date de 3h à 4h30. Ce changement permet d'avoir un marqueur complet à 3h et répond mieux à la norme ISO 6425 selon Seiko. Bien que le positionnement de la date à 4h30 soit délicat, Seiko a fait en sorte qu'elle soit discrète et que sa police s'accorde avec le reste du cadran. Sur la version bleue SPB451, le disque de date est noir, un choix étrange mais peu visible étant donné la petite taille et l'ombre de la fenêtre.

Un confort de porter amélioré

Au poignet, la SPB453 se porte de façon très similaire à la SPB143, ce qui n'est pas une mauvaise chose. Les modifications apportées au bracelet le rendent définitivement plus confortable. Le cadran et la lunette noirs offrent une excellente lisibilité et la luminosité typique d'une montre de plongée Seiko. La lunette et la couronne sont de bonne facture, avec une rotation ferme et un clic léger pour la lunette, ainsi qu'un bon alignement avec les marqueurs du cadran.

Lire aussi :   Découverte des cadrans colorés : cinq montres qui méritent un second regard

Une concurrence accrue

La SPB453 (et ses déclinaisons) affiche un prix de 1300€. En 2020, la SPB147 sur bracelet caoutchouc coûtait 1000€ et la SPB143 sur bracelet acier 1200€. Bien que cette augmentation soit assez standard sur les 4 dernières années, la SPB453 n'offre pas certaines fonctionnalités devenues plus courantes récemment comme le changement rapide de bracelet ou la micro-extension sans outil pour le fermoir. Le fermoir n'offre que deux positions de micro-réglage.

Un bracelet perfectible

Seiko a amélioré le confort du bracelet mais il rappelle encore les bracelets robustes d'il y a 10 ans avec son extension pour combinaison de plongée (identique à celle de la Monster) et ses maillons à goupilles. À une époque où des marques proposent des bracelets à vis et changement rapide pour moins de 1000€, Seiko pourrait aller plus loin. Proposer une version sur caoutchouc à 999€ serait judicieux, ces boîtiers étant superbes sur bracelet.

Le verdict

La SPB453 sera familière et confortable pour quiconque connaît la SPB143. Certes, le déplacement de la date ne plaira pas à tous et la précision pourrait être meilleure, mais cela reste une montre de plongée solide et élégante qu'on a du mal à quitter. Ce n'est pas la perfection, mais Seiko a relevé le défi d'améliorer la SPB143 sans en gâcher l'essence. Quelques ajustements supplémentaires au niveau du bracelet permettraient à cette génération de vraiment briller face à une concurrence de plus en plus rude.

L'Antarctique Green Meteor de Czapek, la première montre de la marque avec un cadran en météorite

Sommaire
Lire aussi :   Seiko s'inspire du Japon des années 60 pour sa collection Presage élégante mais robuste

Rédigé par Luc Jarson

Passionné par le monde horloger, je consacre mes journées à explorer l'univers des montres, des modèles classiques aux montres connectées. Mon objectif est de dévoiler les secrets de ces garde-temps et de partager avec vous des découvertes captivantes. Ma curiosité me guide vers les tendances et innovations qui sauront éveiller votre intérêt.

Les 10 montres militaires les plus recherchées de tous les temps : des outils devenus des pièces de collection rares et coûteuses

Garmin dévoile une nouvelle mise à jour logicielle pour la montre connectée Fenix 7 avant la prochaine version stable