Revue de montre : William Wood Triumph Chronograph, un hommage subtil aux pompiers britanniques

La marque britannique William Wood a trouvé sa voie dans le segment des montres à thème, en incorporant des éléments inspirés de l’univers des pompiers de manière élégante et discrète. Le chronographe Triumph en est un parfait exemple, flirtant avec les limites du genre sans jamais les dépasser.

Un boîtier imposant et assumé

Avec ses 41 mm de diamètre et 16,5 mm d’épaisseur (verre saphir bombé inclus), la William Wood Triumph ne passe pas inaperçue au poignet. Son boîtier brossé aux flancs droits et son fond prononcé lui confèrent une présence indéniable, même sur un poignet de taille moyenne. Malgré sa hauteur, la montre ne fait que 49,5 mm d’un tenon à l’autre, avec des cornes arrondies qui atténuent sa taille.

  • Étanchéité : 100 m
  • Verre : saphir bombé
  • Fond : vissé avec verre saphir

Des bracelets en tuyaux d’incendie recyclés

L’une des signatures de la marque est l’utilisation de bracelets en tuyaux d’incendie recyclés, colorés et cousus sur une base en silicone. Flexibles et confortables, ces bracelets de 20 mm sont équipés de barrettes à pompe pour un changement facile. William Wood propose également des bracelets « Fire Gear » en tissu provenant de tenues de pompiers déclassées.

Des détails inspirés subtils

La couronne de la Triumph arbore un insert en laiton recyclé provenant de casques de pompiers britanniques vintage, frappé du logo de la marque. Elle est flanquée de protège-couronne discrets et de poussoirs chronographe en laiton. La lunette polie en laiton avec son insert en aluminium noir et doré pourrait bénéficier d’une tension légèrement améliorée.

Un cadran équilibré entre inspiration et lisibilité

Le cadran de la William Wood Triumph regorge de références au monde des pompiers, sans pour autant en faire trop. Les compteurs (petite seconde et 30 minutes) rappellent la forme des jauges des camions de pompiers et sont entièrement luminescents. Les index découpés en sandwich évoquent des plots ronds et un double bâton à 12h, ce dernier représentant les marquages de col d’un chef d’équipe. Parfois, le design existant s’accorde simplement avec l’inspiration.

Un mouvement fiable et une proposition d’évolution

À l’intérieur de la Triumph bat un calibre Sellita SW510, un mouvement chronographe automatique à roue à colonnes offrant au moins 56 heures de réserve de marche à 28 800 alternances/heure. Le fond saphir laisse admirer sa masse oscillante personnalisée aux couleurs des camions de pompiers.

Pour une future évolution de la Triumph, on pourrait imaginer une exécution plus fine, une lunette entièrement en laiton avec marquages gravés, un cadre poli autour du guichet de date et des aiguilles plus travaillées. Mais même en l’état, la William Wood Triumph Chronograph est un exemple remarquable de montre à thème, disponible sur bracelet en tuyau d’incendie ou acier au prix de 2 520 £. Une belle manière de rendre hommage aux pompiers britanniques avec style et retenue.

Afficher Masquer le sommaire