Nouvelle Tudor Black Bay « Monochrome » : le plongeon ultime dans les eaux du Pacifique !

J’ai eu la chance de tester pendant trois semaines la dernière-née des montres de plongée Tudor : la Black Bay « Monochrome » réf. M7941A1A0NU-0003. Spoiler alert : c’est un véritable coup de maître pour la marque ! Découvrez pourquoi ce modèle monochrome risque bien d’être le plus important de la décennie pour Tudor.

Tudor Black Bay : le renouveau d’une icône horlogère

Avant de plonger dans les profondeurs de cette nouvelle Black Bay, un petit cours d’histoire s’impose. Depuis son lancement en 2012, la collection Black Bay a propulsé Tudor sous le feu des projecteurs. Avec son look néo-vintage inspiré des Submariner Tudor des années 70, elle a séduit une nouvelle génération de passionnés.

En 10 ans, la marque a opéré une mue spectaculaire grâce à :

  • La création de la manufacture de calibres Kenissi
  • L’ouverture d’une nouvelle usine ultra-moderne
  • Des modèles au rapport qualité-prix imbattable
  • Un focus sur les designs vintage en phase avec l’air du temps

Une montre hybride qui assume ses origines

Certains puristes ont critiqué la Black Bay pour son cadran façon Submariner Rolex mixé aux aiguilles « snowflake » des Sub Tudor. Pourtant, ce mix and match audacieux n’est pas une lubie de designer : il reprend trait pour trait une rare Sub Tudor des seventies !

Autre critique récurrente : la Black Bay serait une « Rolex du pauvre ». Faux procès ! Les Tudor vintage étaient :

  • Des versions accessibles des design Rolex
  • Équipées de robustes mouvements ETA ou A. Schild
  • Plébiscitées par les militaires et professionnels (Marine Nationale, US Navy…)
  • De véritables outils taillés pour l’aventure (Expédition Groenland…)

La nouvelle Black Bay « Monochrome » : place à l’essentiel

Revenons à notre montre du jour. La Black Bay M7941A1A0NU-0003 se débarrasse des éléments superflus pour se recentrer sur la performance pure. Exit les touches de couleur et le liseré or, bonjour le noir et blanc intemporel et la lisibilité optimale !

Lire aussi :   Découvrez les 4 nouveautés horlogères les plus spectaculaires de Mars

Côté technique, c’est du lourd :

  • Un calibre Manufacture MT5602-U certifié Master Chronometer (+0/+5 sec/jour)
  • Une résistance magnétique monstrueuse de 15 000 gauss
  • Un boîtier en acier brossé de 41 mm étanche à 200 mètres
  • Une lunette en aluminium avec dents plus proéminentes pour une prise en main optimale

Le test ultime dans les eaux agitées du Pacifique

J’ai pu tester cette nouvelle Black Bay pendant 3 semaines, dont plusieurs sessions de snorkeling intense sur la côte de Sydney, en Australie. Autant dire que la montre a été mise à rude épreuve, entre pluie battante, vagues et courants violents !

Mon verdict ? Sous l’eau, les améliorations ergonomiques de la lunette et de la couronne font la différence. Fini les glissades intempestives, on ajuste la lunette en un clin d’œil, même avec les mains mouillées. Seul bémol : le lollipop de l’aiguille des secondes se confond un peu avec les index ronds. Je préfère le diamant luminescent plus distinctif de ma Black Bay 58.

Du mieux côté bracelet, merci le système « T-fit »

De retour au sec, j’ai pu apprécier les finitions impeccables du nouveau bracelet « Jubilé » à 5 maillons. Plus léger que le bracelet Oyster, il est aussi plus flashy avec son alternance de maillons polis et brossés. Surtout, il inaugure une boucle déployante fine au mécanisme de micro-réglage « T-fit » hyper pratique. Fini le risque de perdre sa montre !

Seule réserve, le boîtier de 13,6 mm est un chouïa plus épais que celui de ma Black Bay 58 (12 mm). Mais la différence est minime et largement compensée par le gain en lisibilité et en confort. Le cadran noir profond subtilement soleillé est une pure merveille qui attire le regard comme un aimant. Mon père, ex-fan de Rolex, n’a pas tari d’éloges !

Lire aussi :   Découvrez les montres Tudor spéciales Grand Prix de Miami : un duo exclusif qui fait tourner les têtes !

Tudor Black Bay « Monochrome » : le nouveau visage de la plongée néo-vintage

Cette nouvelle Black Bay « Monochrome » est un modèle charnière pour Tudor. En épurant son best-seller, la marque prouve qu’elle a atteint sa pleine maturité. Chaque détail a été revu pour sublimer l’ADN tool watch de la montre. Une réussite totale !

Certes, la Black Bay 58 reste imbattable en termes de ratio taille-confort. Mais cette M7941A1A0NU-0003 est objectivement une meilleure montre, tant sur le plan esthétique que technique. À 4 620 €, elle pose surtout une question qui fâche : la Rolex Submariner vaut-elle vraiment son surcoût astronomique ? Pas si sûr…

Et vous, qu’en pensez-vous ? Cette nouvelle Black Bay « Monochrome » est-elle la meilleure plongeuse néo-vintage du moment ? Sa certification Master Chronometer est-elle un game changer ? Ou restez-vous fidèle à la Black Bay 58 ? Donnez-nous votre avis en commentaire !

Afficher Masquer le sommaire