en

Montres de plongée : Tout ce que vous devez savoir sur la résistance à l’eau

Dans cet article, nous répondons à vos questions fréquemment posées sur la résistance à l'eau, les lunettes de plongée, les capteurs de profondeur et d'autres aspects concernant les montres de plongée.

Quelle résistance à l'eau doit avoir une montre de plongée ?

Certains fabricants estiment qu'une montre avec une résistance à l'eau de 300 mètres ou plus est adaptée à la plongée sous-marine récréative. D'autres disent que la montre doit avoir une résistance à l'eau de seulement 200 mètres; d'autres encore disent que cela peut être 200 mètres tant qu'elle est spécifiquement étiquetée comme montre de plongée. En revanche, l'Organisation Internationale de Normalisation (ISO) stipule qu'une montre de plongée doit être résistante à l'eau jusqu'à 100 mètres. Toutes ces indications de profondeur sont bien supérieures aux profondeurs auxquelles un plongeur non professionnel peut aller.

Les plongeurs récréatifs ne descendent pas à plus de 40 mètres (130 pieds). Au-delà, ils entrent dans le domaine de la plongée technique, qui nécessite une formation approfondie, des mélanges de gaz spéciaux pour respirer, de longs arrêts de décompression et un équipement spécial. Le test de résistance à l'eau en usine est effectué dans un environnement artificiel, bien différent de ce que la montre affrontera lors d'une plongée réelle, où la température et la pression peuvent varier.

Quelles caractéristiques rendent une montre suffisamment imperméable pour la plongée ?

Plusieurs caractéristiques sont nécessaires pour rendre une montre suffisamment imperméable pour la plongée. Dans presque toutes les montres de plongée, le boîtier a un fond et une couronne vissés. Des joints toriques sont utilisés pour assurer l'étanchéité de la couronne, du fond et du verre. Le boîtier et le verre sont plus épais que dans une montre non destinée à la plongée. Les montres conçues pour la plongée en grande profondeur ont souvent des caractéristiques supplémentaires pour résister à la pression, telles que des verres bombés ou une bague en acier pour renforcer le boîtier (comme sur la Deepsea).

Lire aussi :   Comment reconnaître une montre de qualité : Les critères incontournables

D'autres éléments sont également présents sur une montre de plongée, tels qu'une lunette rotative pour mesurer le temps écoulé, des aiguilles et des marqueurs lumineux lisibles sous l'eau. La norme ISO 6425 exige qu'une montre de plongée dispose d'un « dispositif de présélection du temps » (une lunette rotative satisfait cette exigence) et d'un cadran lisible dans le noir à une distance de 25 cm. L'ISO stipule également que la montre doit avoir un indicateur permettant de voir en un coup d'œil si la montre fonctionne encore. Une aiguille des secondes remplit cette fonction.

Quels sont les autres caractéristiques d'une montre de plongée ?

La plupart des montres de plongée ont un bracelet en acier ou en titane, ou un bracelet en caoutchouc. Certains bracelets sont également fabriqués en nylon ou en divers matériaux composites. Certains bracelets et sangles de plongée sont équipés d'un dispositif d'extension qui permet à la montre de s'adapter sur la manche d'une combinaison de plongée. Certaines montres de plongée ont une vanne à hélium et/ou un capteur de profondeur.

En résumé, une montre de plongée doit posséder plusieurs caractéristiques pour assurer une étanchéité et une résistance à l'eau suffisantes. Si vous envisagez d'acheter une montre de plongée, assurez-vous de vérifier ses spécifications techniques, comme la profondeur maximale à laquelle elle peut résister, les matériaux dont elle est faite et les fonctionnalités qu'elle offre. N'oubliez pas que le choix d'une montre adaptée à vos besoins vous permettra de profiter au maximum de vos expériences de plongée.

Patek Philippe dévoile la Grande et Petite Sonnerie Ref. 6301A-010 pour Only Watch

Sommaire
Lire aussi :   Découverte Horlogère: Un Rolex Sea-Dweller 40mm Néo-Vintage, un Lange 1 en Or Blanc et le Vacheron Overseas Dual-Time

Rédigé par Martin Jean

Je suis un rédacteur web spécialisé dans l'univers des montres, alliant passion pour les modèles classiques et intérêt pour les montres connectées. Fasciné par l'horlogerie et ses évolutions, je m'attache à explorer les dernières tendances, innovations technologiques et histoires fascinantes qui animent ce secteur.

Frédéric Arnault nommé à la tête de la division montres de LVMH : un plan de succession se dessine

10 astuces pour devenir un expert de l’Apple Watch après Noël