en

Marché de l’occasion : Baisse des montres Rolex, Patek Philippe et Audemars Piguet tandis que Cartier progresse légèrement

Le marché des montres de luxe d'occasion connaît un ralentissement notable, impactant principalement les marques prestigieuses telles que , et . Une étude récente met en lumière une diminution continue des prix, alors que semble résister à cette tendance baissière.

Un marché en repli pour la haute horlogerie

La récente publication d'un rapport conjoint entre Morgan Stanley et WatchCharts révèle une baisse consécutive des prix des montres de luxe d'occasion pour le septième trimestre d'affilée. Le sommet des prix ayant été atteint en mai 2022, la fin de l'année a vu une décroissance de 2.8%. Les « trois grandes » marques horlogères – Rolex, Patek Philippe et Audemars Piguet, n'échappent pas à cette tendance qui touche également d'autres firmes du secteur du luxe.

Les analystes suggèrent que cette pression sur les prix pourrait se maintenir pour les six mois à venir, causée en partie par les revendeurs qui détiennent encore des stocks achetés à des tarifs plus élevés. Cette situation pourrait représenter un point négatif supplémentaire pour les grands groupes tels que Compagnie Financière Richemont, Group et LVMH Moët Hennessy Louis Vuitton, déjà confrontés à un ralentissement des exportations suisses de montres depuis l'été dernier.

L'impact sur les « grands trois » et LVMH

En se focalisant sur les trois marques dominantes du marché, on observe que leurs prix ont chuté respectivement de 1.6%, 4.4% et 4.5%. Plus précisément, depuis le début de l'année 2023, ces marques ont vu leurs valeurs diminuer de 8%, 16% et 18%. Ces statistiques sont révélatrices de la tendance actuelle du marché secondaire de l'horlogerie de luxe.

Lire aussi :   Montres automatiques vs Montres à remontage manuel : Quel choix faire ?

Chez LVMH, le quatrième trimestre a été synonyme d'une baisse des prix sur le marché secondaire s'établissant à –1.7%. Bien que modeste, cette décroissance est significative au regard du contexte économique global.

Résilience remarquable pour Cartier

  • Tandis que le secteur dans son ensemble fait face à un vent contraire, Cartier, appartenant au groupe Richemont, tire son épingle du jeu avec une augmentation modeste mais symbolique de ses prix sur le marché secondaire s'élevant à +1%.
  • Pour Richemont en particulier, Cartier s'est avéré être une marque particulièrement solide puisqu'elle représentait 39% des ventes horlogères du groupe en 2022.

Ce phénomène pourrait indiquer une préférence ou une confiance accrue des consommateurs dans l'héritage et le design intemporel proposé par Cartier.

Perspective neutre pour Swatch Group

Dans ce paysage mitigé, Swatch Group affiche une stabilité relative avec une baisse très légère de –0.2%. Aucune marque du groupe n'a cependant suscité un intérêt notable sur le marché secondaire durant cette période.

Cette stagnation dans un marché fluctuant pourrait être interprétée comme un indicateur supplémentaire que les consommateurs sont peut-être plus prudents ou sélectifs dans leurs investissements horlogers face aux incertitudes économiques actuelles.

Sommaire

Rédigé par Sarah Pallin

Après un stage passionnant dans le domaine de la rédaction, j'ai été immédiatement attiré par l'opportunité de devenir pigiste, ce qui m'a incité à revenir dans ce milieu fascinant. Ma passion pour les montres, qu'elles soient classiques ou connectées, se reflète dans mes écrits, où je m'efforce de capturer l'élégance intemporelle et l'innovation technologique.

La montre de luxe la plus chère au monde : un objet de convoitise et d’exception

Apple supprime l’application Blood Oxygen des Watch Series 9 et Ultra 2 pour contourner l’interdiction d’importation aux États-Unis