en

Les montres connectées : toujours plus grandes, sans régler leur principal problème

Les géants de l'industrie comme l' Watch Ultra 2 ou le futur Galaxy Watch 7 Pro esquivent le véritable enjeu des montres connectées : l'autonomie.

Le défi de l'autonomie

Il existe trois méthodes principales pour prolonger l'autonomie d'une montre connectée au-delà d'une journée. La première, utilisée par les montres de fitness à autonomie prolongée, consiste à employer un processeur peu puissant, se concentrant sur les données de santé et les notifications. Les deux autres méthodes impliquent des compromis que peu sont prêts à accepter, et il semble que cette situation ne changera pas de sitôt.

  • Utilisation d'un processeur économe en énergie
  • Augmentation de la capacité de la batterie au détriment du design
  • Amélioration des temps de charge pour des recharges plus rapides

Les compromis des géants de l'industrie

Apple et connaissent bien la lassitude des utilisateurs face à la nécessité de recharger leur montre chaque jour. Cependant, l'ajout constant de nouvelles fonctionnalités gourmandes en énergie ne permet pas de prendre une « année sabbatique » sans risquer l'apathie des consommateurs et la panique des actionnaires. Ainsi, ces entreprises sont contraintes de proposer des modèles avec une autonomie légèrement améliorée, tout en augmentant le poids et le prix des appareils.

  • Apple Watch Ultra et Galaxy Watch Pro avec des batteries massives
  • Des montres plus lourdes et plus chères
  • Manque d'innovation réelle pour réduire la consommation d'énergie

La OnePlus Watch 2 et ses compromis

La Watch 2 a innové avec un design à double processeur permettant une autonomie de quatre jours. Cependant, cette performance est atteinte au prix de nombreux compromis, notamment une précision moindre dans le suivi de l'activité physique et des notifications parfois manquantes. Ce système hybride, bien que prometteur, montre que la route est encore longue avant de trouver la solution idéale pour combiner longue autonomie et fonctionnalités complètes sans compromettre la fiabilité des données.

  • Design à double processeur pour une meilleure autonomie
  • Compromis sur la précision des données et la fiabilité des notifications
  • Possibilité d'amélioration par d'autres marques comme Google ou Apple
Lire aussi :   L'incroyable récit de survie grâce à l'Apple Watch : Au-delà de la connectivité

L'avenir de l'intelligence artificielle dans les montres connectées

L'année de l'IA sur les smartphones soulève des questions sur son intégration dans les montres connectées. L'utilisation de l'IA pourrait améliorer certaines fonctionnalités, mais à quel prix pour l'autonomie ? Les progrès des processeurs et l'intégration de l'IA pourraient permettre de nouvelles avancées, mais il est probable que l'équilibre entre fonctionnalités et autonomie reste un défi majeur pour l'industrie.

  • Potentiel d'amélioration avec l'intégration de l'IA
  • Impact probable de l'IA sur la consommation d'énergie
  • Enjeu de l'équilibre entre nouvelles fonctionnalités et autonomie

Inter Milan et Tudor : Une montre exclusive pour un 20e Scudetto historique

Sommaire

Rédigé par Sarah Pallin

Après un stage passionnant dans le domaine de la rédaction, j'ai été immédiatement attiré par l'opportunité de devenir pigiste, ce qui m'a incité à revenir dans ce milieu fascinant. Ma passion pour les montres, qu'elles soient classiques ou connectées, se reflète dans mes écrits, où je m'efforce de capturer l'élégance intemporelle et l'innovation technologique.

Découvrez les nouvelles stars de Huawei : la Watch GT 4 et le Band 9 disponibles dès le 12 avril !

Comparatif de titans : Yacht-Master Titanium de Rolex contre Fifty Fathoms Automatique de Blancpain