Les montres avec les plus beaux cadrans auxiliaires : un must pour les passionnés d’horlogerie !

Les cadrans auxiliaires, également connus sous le nom de « subdials », sont de petits cadrans qui affichent diverses fonctions sur le cadran principal d’une montre. Plus la montre est complexe, plus ces cadrans auxiliaires sont nécessaires. Ils sont particulièrement courants sur les montres à calendrier, qui fournissent des informations sur le jour actuel de la semaine, le mois et la date.

Les différents types de cadrans auxiliaires

Il existe plusieurs types de cadrans auxiliaires, chacun ayant une fonction spécifique :

  • Les cadrans auxiliaires de calendrier : ils affichent le jour de la semaine, le mois et la date, comme sur la Vacheron Constantin Traditionelle Complete Calendar.
  • Les indicateurs de réserve de marche : ils indiquent la quantité d’énergie restante dans le mouvement de la montre.
  • Les indicateurs GMT : ils affichent une deuxième zone horaire.
  • Les indicateurs de phase de lune : l’une des complications les plus anciennes et les plus charmantes, souvent affichée sur un cadran auxiliaire, comme sur la Master Ultra Thin Tourbillon Moon de Jaeger-LeCoultre.

Un type particulier de cadrans auxiliaires sont les totalisateurs ou compteurs, qui indiquent les minutes et les heures écoulées sur les chronographes, comme sur la Seventies Chronograph Panorama Date de Glashütte Original.

Les formes variées des cadrans auxiliaires

Un cadran auxiliaire n’est pas nécessairement rond, il peut également reprendre la forme coussin du boîtier ou être affiché sur un secteur, ce qui est souvent le cas avec les affichages rétrogrades, lorsqu’une aiguille revient à zéro avant de recommencer son voyage, comme sur la Triple Rétrograde Masterpiece de Maurice Lacroix.

Lire aussi :   Les 10 montres militaires les plus recherchées de tous les temps : des outils devenus des pièces de collection rares et coûteuses

Malgré son nom, un cadran auxiliaire peut également afficher l’heure principale. On parle alors d’affichage de l’heure décentré. L’un des exemples les plus connus est la Lange 1 de A. Lange & Söhne, dont la disposition harmonieuse avec les heures et les minutes décentrées, l’affichage de la réserve de marche, la grande date et la petite seconde a marqué l’histoire de l’horlogerie moderne.

La petite seconde, reine des cadrans auxiliaires

En parlant de petite seconde, c’est la fonction la plus couramment affichée sur un cadran auxiliaire. Elle apporte notamment une touche nostalgique aux garde-temps classiques à trois aiguilles, comme The Longines Heritage Classic – Tuxedo.

La petite seconde est souvent placée à 6 heures sur le cadran, offrant un équilibre visuel et une lisibilité optimale. Sur certaines montres, elle peut être décentrée, apportant une touche d’originalité au design.

Un must pour les passionnés d’horlogerie

Les cadrans auxiliaires sont un élément clé de l’horlogerie haute de gamme. Ils permettent d’afficher de manière élégante et lisible une multitude de fonctions, tout en offrant une grande liberté de création aux designers.

Pour les passionnés, les cadrans auxiliaires sont un véritable objet de fascination. Chaque disposition, chaque forme, chaque fonction raconte une histoire et témoigne du savoir-faire des maîtres horlogers.

Alors, si vous êtes à la recherche d’une montre qui sort de l’ordinaire, n’hésitez pas à vous tourner vers les modèles dotés de cadrans auxiliaires. Vous serez séduit par leur sophistication et leur beauté intemporelle.

Afficher Masquer le sommaire
Lire aussi :   Longines réinvente l'élégance avec sa nouvelle Mini DolceVita à double bracelet, un must-have!