Les 9 montres les plus chères du monde en 2024

L’année dernière a été marquée par des ventes aux enchères impressionnantes dans le domaine de la haute horlogerie. Malgré quelques rebondissements inattendus, comme la confiscation de montres d’une valeur de 43 millions de dollars chez Christie’s suite à un litige avec un collectionneur, ou encore la vente record d’une G-Shock unique à plus de 400 000 dollars, Patek Philippe et Rolex continuent de régner en maîtres sur le marché des enchères. Retour sur les 9 montres les plus chères vendues aux enchères en 2024.

Rolex Paul Newman John Player Special Ref. 6241 : 2,5 millions de dollars

En mai dernier, lors de la vente Important Watches de Sotheby’s, un exemplaire rare s’est particulièrement distingué : une Rolex Paul Newman John Player Special Ref. 6241. Cette variante unique de la convoitée Paul Newman Daytona tire son nom de la Formule 1 britannique des années 70, sponsorisée par la marque de tabac John Player Special. Elle se caractérise par son boîtier en or jaune 18 carats, une finition réservée à seulement 300 exemplaires dont un nombre encore plus restreint arbore le séduisant cadran John Player Special. Adjugée à près de 2,5 millions de dollars, elle établit un nouveau record mondial pour ce modèle.

Patek Philippe Ref. 5711-1A-018 Nautilus Tiffany Blue : 2,5 millions de dollars

Le même week-end, la vente Rare Watches de Christie’s a vu s’envoler six montres à plus d’un million de dollars, dont une Patek Philippe Ref. 5711-1A-018 Nautilus Tiffany Blue. Ce modèle co-brandé, devenu en quelques années l’un des plus recherchés au monde, a une nouvelle fois affolé les enchères en atteignant près de 2,5 millions de dollars. Si ce prix ne constitue pas un record absolu pour cette référence, il la classe parmi les montres les plus chères de 2024.

Lire aussi :   Les montres emblématiques des leaders mondiaux à travers l'histoire

Rolex Milgauss de 1958 : 2,5 millions de dollars

Lors de la Geneva Watch Auction XVII de Phillips en mai, quatre montres se sont hissées parmi les plus onéreuses de l’année, dont une pièce relativement méconnue : une Rolex Milgauss de 1958 en parfait état. Cette modeste montre-outil en acier inoxydable, dotée d’un cadran nid d’abeilles et d’une aiguille « éclair », a plus que doublé son estimation haute en s’adjugeant à près de 2,5 millions de dollars. Un record absolu pour une Rolex Milgauss, qui jusqu’alors peinait à dépasser les six chiffres en salle des ventes.

Patek Philippe Ref. 2499 à quantième perpétuel et chronographe : 2,6 à 3,2 millions de dollars

La Geneva Watch Auction XVII de Phillips a également mis à l’honneur deux rares Patek Philippe Ref. 2499 à quantième perpétuel et chronographe. Très recherchée par les collectionneurs malgré une notoriété moindre que la 5711, cette référence s’est adjugée 2,6 millions de dollars pour un exemplaire de première série en or jaune, et 3,2 millions pour un modèle de deuxième série en or rose. Deux enchères qui dépassent allègrement la barre symbolique des 3 millions de dollars.

Rolex Daytona Ref. 6270 « The End Game » : 4,1 millions de dollars

Le clou du spectacle de cette vente Phillips fut sans conteste une spectaculaire Rolex Daytona Ref. 6270 surnommée « The End Game ». Loin des codes habituels de la marque à la couronne, elle arbore un boîtier en or jaune entièrement serti de diamants, rehaussé d’index en saphir et d’une lunette en diamants baguette. Seuls huit exemplaires de cette pièce d’exception seraient recensés à ce jour. Sans surprise, elle a pulvérisé le record mondial pour une Rolex Ref. 6270 en s’envolant à plus de 4,1 millions de dollars.

Lire aussi :   Les premières montres pour femmes : Style et fonctionnalité

Roger Smith Pocket Watch Number Two : 4,9 millions de dollars

Bien que Patek Philippe et Rolex trustent le haut du classement, d’autres marques tirent parfois leur épingle du jeu, à l’instar de Roger Smith. En juin, lors de la New York Watch Auction : Eight de Phillips, la montre de poche Number Two entièrement réalisée à la main par l’horloger britannique s’est adjugée à 4,9 millions de dollars. Une enchère record pour une création de Roger Smith, mais aussi pour une montre britannique, que son auteur considère comme son « œuvre la plus importante à ce jour ».

Patek Philippe Sky Moon Tourbillon Ref. 6002G : 5,8 millions de dollars

En mars, Christie’s Hong Kong a réalisé une vente historique en dispersant aux enchères en ligne la montre-bracelet la plus chère jamais vendue sur internet : une Patek Philippe Sky Moon Tourbillon Ref. 6002G. Son spectaculaire boîtier en or gris 18 carats, son cadran bleu nuit en émail champlevé cloisonné et ses 12 complications (quantième perpétuel, carte céleste, phases de lune, répétition minutes…) lui ont permis d’atteindre 5,8 millions de dollars et de représenter à elle seule plus de la moitié du produit total de la vacation.

Patek Philippe Ref. 96 Quantième Lune de l’Empereur Puyi : 6,6 millions de dollars

La palme de la montre la plus chère de 2024 revient à une pièce à la provenance impériale. Lors de sa vente Patek Philippe Emperor à Hong Kong, Phillips a dispersé 12 lots ayant appartenu à Puyi, dernier empereur de la dynastie Qing. Parmi eux, une Patek Philippe Ref. 96 Quantième Lune au boîtier unique en platine, dotée d’un triple quantième, d’une petite seconde, d’une phase de lune et d’un cadran « roulette » émaillé. Adjugée 6,6 millions de dollars, elle établit trois records : le prix le plus élevé pour une Ref. 96, pour une montre de poignet impériale et pour un lot vendu par Phillips Watches en Asie.

Lire aussi :   Découvrez la montre Rolex Datejust 41 en acier et or blanc : un trésor horloger à portée de main

Des enchères records qui confirment la bonne santé du marché horloger haut de gamme, toujours dominé par les géants Patek Philippe et Rolex, mais qui laisse aussi la place à quelques belles surprises. De quoi nous réserver encore de grands moments d’émotion lors des prochaines vacation.

Afficher Masquer le sommaire