en

Le secret des cadrans saumon : une couleur mythique dans l’horlogerie de luxe

Les cadrans saumon, une nuance entre mythe et réalité. Plongée dans l'histoire de cette teinte emblématique qui continue de fasciner les amateurs d'horlogerie.

Qu'est-ce qu'un cadran saumon ?

Dans l'univers de l'horlogerie, le cadran saumon se distingue non seulement par sa couleur unique mais aussi par son procédé de fabrication traditionnel. La couleur saumon, souvent associée à l'opulence et à la rareté, trouve son origine dans une technique précise : l'électroplacage d'or sur un support métallique, généralement en laiton.

  • Un procédé ancestral : L'électroplacage, découvert en Italie en 1805, permet de déposer une fine couche d'or sur le cadran, offrant ainsi cette teinte particulière.
  • Les nuances de saumon : Le ton exact d'un cadran saumon dépend de la quantité de cuivre ajoutée à l'or jaune lors de l'électroplacage. La formule traditionnelle pour obtenir la couleur saumon est l'or 3N, qui contient 75 % d'or, 13 % d'argent et 12 % de cuivre.

Les origines et l'authenticité du cadran saumon

Les premiers cadrans saumon apparaissent sur les montres de poche dès le XIXe siècle, mais c'est au cours des années 1920 que leur popularité s'accroît, notamment dans les montres en or rose. Les maisons horlogères de renom telles que et ont longtemps réservé ces cadrans pour une clientèle VIP, renforçant ainsi leur caractère exclusif.

  • Une couleur prisée : Initialement appelés « cadrans dorés », les cadrans saumon sont devenus un symbole de luxe et de distinction.
  • Une rareté persistante : Malgré leur popularité croissante, les vrais cadrans saumon restent relativement rares dans l'industrie horlogère contemporaine.

La confusion autour des cadrans opalins

Le terme « opaline » sème souvent la confusion. Bien que les cadrans opalins soient associés à un verre artistique laiteux appelé opaline, en horlogerie, il désigne plutôt une finition irisée obtenue par électroplacage d'argent ou d'or sur le cadran. Cette texture granulaire crée une surface mate et subtilement iridescente, ajoutant de la profondeur et de la luminosité au cadran.

  • Texture et reflets : La texture granulaire, essentielle à l'aspect opalin, est particulièrement appréciée pour son élégance discrète et son jeu de lumière.
  • Des nuances de marketing : Les termes utilisés pour décrire ces cadrans peuvent varier grandement, ajoutant à la confusion générale sur leur véritable nature.
Lire aussi :   Vacheron Constantin dévoile la montre la plus compliquée au monde

Les variantes modernes et leur authenticité

La tendance des cadrans saumon a vu de nombreuses marques proposer des versions « adjacentes au saumon », utilisant des techniques variées telles que l'émaillage, le laquage, ou le revêtement PVD. Cependant, ces méthodes ne reproduisent pas toujours fidèlement la texture et la profondeur des cadrans saumon traditionnels.

  • Diversité des techniques : Les techniques modernes peuvent varier de l'utilisation de véritable or massif à des procédés moins onéreux mais aussi moins authentiques.
  • Le débat sur l'authenticité : Les puristes et les amateurs d'horlogerie débattent souvent de ce qui constitue un « vrai » cadran saumon, mettant en lumière les divergences d'opinions sur cette question.

Les cadrans saumon continuent de captiver l'imaginaire des collectionneurs et des amateurs d'horlogerie, symbolisant à la fois l'histoire riche et la complexité technique de l'art horloger. En adoptant une appellation plus traditionnelle telle que « cadran doré », la communauté horlogère pourrait peut-être réconcilier tradition et modernité tout en préservant l'élégance et l'exclusivité de ces cadrans emblématiques.

En définitive, l'attrait persistant pour les cadrans saumon illustre le désir de lier esthétique raffinée et prouesse technique, une quête qui continue de définir le monde fascinant de l'horlogerie de luxe.

L'Antarctique Green Meteor de Czapek, la première montre de la marque avec un cadran en météorite

Sommaire

Rédigé par Sarah Pallin

Après un stage passionnant dans le domaine de la rédaction, j'ai été immédiatement attiré par l'opportunité de devenir pigiste, ce qui m'a incité à revenir dans ce milieu fascinant. Ma passion pour les montres, qu'elles soient classiques ou connectées, se reflète dans mes écrits, où je m'efforce de capturer l'élégance intemporelle et l'innovation technologique.

Les meilleures montres intelligentes étanches : 6 choix parfaits pour les nageurs

Découvrez la montre Amida Digitrend : quand les années 70 rencontrent le futurisme