Le saviez-vous : Le tourbillon n’est pas une complication

Dans une tentative réussie d’annuler au maximum l’influence de la gravité sur la précision d’une montre de poche, Abraham-Louis Breguet a inventé le tourbillon. Le 26 juin 1801, il a obtenu un brevet pour cette invention, mais la production pour les clients n’a commencé qu’en 1805. Même après l’expiration du brevet, une montre de poche avec tourbillon est restée rare, car elle nécessitait des compétences exceptionnelles pour être fabriquée.

Le tourbillon dans les montres-bracelets

Dans les montres-bracelets, le tourbillon a été un développement tardif. Certaines marques, notamment Omega, ont expérimenté des mouvements à tourbillon dans des prototypes, mais ce n’est qu’après la crise du quartz que cette complication est devenue vraiment populaire et plus courante.

Le tourbillon est-il une complication ?

Beaucoup pensent encore que le tourbillon est une complication. Bien qu’il soit certainement complexe à réaliser, il s’agit en réalité d’un ajout à l’échappement de la montre. Comme il s’agit d’une pièce essentielle d’une montre mécanique, elle n’est pas considérée comme une complication.

  • Le remontoire et l’échappement co-axial inventé par George Daniels ne sont pas non plus des complications, bien qu’ils requièrent une expertise considérable pour être fabriqués.

Qu’est-ce qu’une complication horlogère ?

La réponse à cette question dépend de la personne à qui vous la posez. Un puriste pourrait dire que tout ce qui s’ajoute à l’aiguille des heures est une complication. Les premières horloges n’avaient qu’une seule aiguille pour indiquer l’heure.

Cependant, lorsqu’il s’agit de montres-bracelets, le consensus le plus largement accepté est que toute fonction ajoutée à une montre au-delà de l’affichage des heures, des minutes et des secondes est considérée comme une complication. Ainsi, même lorsqu’un tourbillon de 60 secondes fait office d’aiguille des secondes, il ne répond pas à ce critère.

Lire aussi :   Les montres à complications : Histoire et mécanismes

Le tourbillon, bien que fascinant et complexe à réaliser, n’est donc pas une complication horlogère à proprement parler. Il n’en demeure pas moins un témoignage de l’expertise et du savoir-faire des horlogers, qui ne cessent de repousser les limites de leur art pour créer des garde-temps d’exception, alliant précision et beauté.

Afficher Masquer le sommaire