La Patek Philippe 6301A en acier bat tous les records à la vente aux enchères Only Watch, adjugée pour 15,7 millions d’euros !

Malgré la controverse et les défections de plusieurs marques, la vente aux enchères caritative Only Watch 2024 a tenu toutes ses promesses. La star incontestée de cette édition : la Patek Philippe 6301A en acier, une sonnerie minute repeater unique, adjugée pour la somme record de 15,7 millions d’euros.

Un retour en force pour Only Watch malgré les polémiques

Initialement prévue en novembre 2023, la vente Only Watch avait dû être reportée suite à une vive controverse. Pendant ce délai, l’organisation a procédé à un audit financier et revu sa structure et sa gouvernance. Résultat : 16 marques, dont Audemars Piguet, Tudor et Chopard, ont préféré se retirer. Malgré tout, 47 pièces uniques étaient proposées aux enchères, avec en tête d’affiche la Patek Philippe 6301A en acier, la Chronometre Antimagnétique de Rexhep Rexhepi, ainsi que des créations de Bulgari, Genta, F.P. Journe, Richard Mille et de jeunes horlogers indépendants prometteurs.

Si l’image et la perception d’Only Watch ont été affectées auprès des collectionneurs, les résultats de la vente prouvent que l’engouement est toujours au rendez-vous pour ces pièces d’exception à visée caritative. Au total, la vente a récolté 28,32 millions d’euros, un montant équivalent à l’édition 2021.

La Patek Philippe 6301A en acier, la star incontestée de la vente

Comme souvent, c’est Patek Philippe qui a fait sensation avec un modèle unique : la 6301A, une sonnerie minute repeater en acier avec cadran guilloché main. Estimée entre 1,5 et 1,8 million d’euros, elle s’est finalement envolée à 15,7 millions d’euros, adjugée à Zach Lu, déjà acquéreur de la Patek Philippe Nautilus 5711 Tiffany à 6,5 millions de dollars en 2021.

Lire aussi :   Hublot fait sensation à Watches & Wonders 2024 avec ses nouveaux Big Bang colorés

Rexhep Rexhepi et F.P. Journe confirment leur statut

Autre pièce très attendue, la Chronometre Antimagnétique en acier de Rexhep Rexhepi a également fait des étincelles. Après une bataille d’enchères acharnée, elle a été adjugée à 2,1 millions d’euros, confirmant le statut de star montante du jeune horloger indépendant.

F.P. Journe n’était pas en reste avec son Chronometre Bleu Furtif en tantale, qui inaugurait le nouveau calibre 1522 avec réserve de marche et phase de lune au dos. Cette pièce unique a atteint 2 millions d’euros, un excellent résultat même s’il est légèrement inférieur à celui de Rexhep Rexhepi, preuve de l’ascension fulgurante de ce dernier.

Richard Mille crée la surprise, les indépendants brillent

Surprise de la vente : le collier Talisman de Richard Mille a dépassé la Patek Philippe et la Rexhep Rexhepi en s’adjugeant pour 2,38 millions d’euros. Une performance inattendue qui prouve que les collectionneurs de Richard Mille sont une espèce à part.

Les horlogers indépendants ont également réalisé de très belles ventes :

  • Le Chronomètre d’Observatoire Petermann Bédat x Auffret à 240 000 euros
  • La Krayon Anywhere à 440 000 euros
  • Le Secular Perpetual Furlan Marri x Dominique Renaud x Tixier à 130 000 euros
  • La Moser x MB&F Panda à 380 000 euros
  • L’Atelier de Chronometre à 130 000 euros

Malgré le contexte particulier de cette édition, l’enthousiasme des collectionneurs pour le travail de ces jeunes horlogers talentueux ne s’est pas démenti.

Des résultats plus mitigés pour les grandes marques

Côté grandes maisons, les résultats sont plus contrastés :

  • Louis Vuitton avec sa Einstein Automata à 700 000 euros
  • Bulgari et sa Octo Finissimo Tourbillon Marble à 190 000 euros
  • Genta dont la Mickey Mouse n’a atteint « que » 170 000 euros, loin de son estimation
  • Hublot et sa Takashi Murakami Tourbillon à 420 000 euros
  • La TAG Heuer Monaco Rattrapante à 110 000 euros, moins que son prix de vente en édition limitée
Lire aussi :   Les montres et les records du monde : une course contre la montre pour l'excellence

Only Watch, un tremplin unique pour les horlogers indépendants

Au-delà des sommes récoltées pour la recherche contre la myopathie de Duchenne, l’intérêt d’Only Watch est de braquer les projecteurs sur les jeunes horlogers indépendants les plus prometteurs. C’est l’occasion pour eux de dévoiler des pièces innovantes, de faire parler de leur talent et de réaliser des ventes record qui boostent leur notoriété. Gageons que malgré la polémique, Only Watch continuera à jouer ce rôle unique de tremplin et de révélateur des talents de demain.

Afficher Masquer le sommaire