en

La première montre automatique de Patek Philippe bientôt aux enchères

Découvrez l'histoire de la première montre automatique de , une pièce emblématique qui s'apprête à entrer dans l'histoire lors d'une vente aux enchères chez Sotheby's à Hong Kong.

Un jalon historique pour Patek Philippe

La maison de ventes aux enchères Sotheby's à Hong Kong est sur le point de présenter un lot exceptionnel le 7 avril : une première série de la Réf. 2526 de Patek Philippe, livrée à l'origine en 1953 à l'avocat J.B. Champion. Cette montre de 36 mm en or 18 carats avec un cadran en émail blanc est le premier modèle automatique créé par Patek Philippe, marquant un tournant majeur dans l'histoire de la haute horlogerie.

Entre innovation et élégance

Introduite au Salon de Bâle en Suisse au printemps 1953, la référence 2526 de Patek Philippe a rapidement capté l'attention pour son mécanisme innovant et son design raffiné. « La première montre automatique de Patek est une étape très importante pour la marque », explique Joey Luk, directeur et chef du département des montres chez Sotheby's à Hong Kong. Malgré son fond plein, le mouvement est décoré avec une finesse exceptionnelle, visible uniquement par les horlogers, ce qui témoigne de l'excellence et du savoir-faire de Patek Philippe.

Provenance remarquable

La provenance de cette montre est tout aussi fascinante que sa mécanique. Elle a été livrée à l'été 1953 à Joe Ben (J.B.) Champion, Jr., un avocat américain de la défense pénale au Texas, dont la collection de montres Patek Philippe du milieu du siècle dernier continue d'envoûter les collectionneurs. Cette montre, portant le numéro de série 760000, est accompagnée d'une lettre datée du 27 juin 1953, confirmant sa provenance et son statut de première montre à remontage automatique de la firme.

Lire aussi :   Le voyage dans le temps : L'histoire fascinante des montres de poche

Une histoire d'enchères

La montre de Champion a été vendue par Antiquorum à Genève en 1991 pour 32 200 CHF et à nouveau par Antiquorum à New York en 1998 pour 57 500 $, avant d'être acquise par son propriétaire actuel. Restée dans sa collection pendant 26 ans, elle a vu son bracelet original remplacé par celui qui orne actuellement le modèle. Cette pièce d'exception est estimée entre 384 000 $ et 770 000 $ (3 000 000 à 6 000 000 HK$), reflétant non seulement sa qualité exceptionnelle mais aussi son histoire riche et son importance dans le monde de la haute horlogerie.

La vente en direct chez Sotheby's à Hong Kong le 7 avril promet d'être un moment phare pour les collectionneurs et les amateurs d'horlogerie, témoignant une fois de plus de l'héritage et de l'innovation de Patek Philippe dans l'art de la montre automatique.

Découverte de la Cartier Tortue Monopoussoir Chronographe : un retour en grâce époustouflant

Sommaire

Rédigé par Laurence Jardin

Je suis passionnée par l'univers des montres, qu'elles soient classiques ou connectées. Expert en technologie, notamment dans le domaine des smartwatches et des smartphones, je me consacre également à la critique de séries littéraires. Dans mes moments libres, je me plonge dans l'écriture, partageant mes connaissances et ma fascination pour l'horlogerie traditionnelle et les innovations technologiques dans ce domaine.

Omega lance un nouvel institut de tests chronométriques suisses : le Laboratoire de Précision

Découvrez la montre qui révolutionne le concept de l’heure universelle : la nouvelle création de Bovet !