La Movado Disco Volante vintage : un joyau de 1958 aux airs de Patek 2552 !

Aujourd’hui, nous allons nous pencher sur une montre vintage d’exception : la Movado Disco Volante. Cette pièce magnifique, dotée d’un boîtier incroyable, est souvent oubliée des amateurs de montres anciennes. Pourtant, elle mérite toute notre attention, comme en témoignent les détails époustouflants que nous allons découvrir.

Le surnom « Disco Volante » : tout un programme

Dans le monde des montres, les surnoms sont légion. Certains font sourire, d’autres semblent parfaitement appropriés. C’est le cas de « Disco Volante », qui signifie « soucoupe volante » en italien. Ce surnom, inspiré par la forme du boîtier et la lunette étagée, colle parfaitement à la Movado qui nous intéresse aujourd’hui.

De nombreuses montres arborent cette description, avec ou sans cornes, mais la lunette étagée reste une caractéristique commune à toutes les Disco Volante.

L’inspiration Patek Philippe 2552 Calatrava

Impossible de parler de la Movado Disco Volante sans évoquer la montre qui l’a indubitablement inspirée : la Patek Philippe 2552 Calatrava. Lancée en 1954, cette pièce de 36 mm en or abritait le premier calibre automatique de la marque, le 12-600.

Son boîtier « Disco Volante » et sa couronne signée « PP » en faisaient un modèle d’exception. Les cornes robustes apportaient une touche de solidité à l’ensemble, dans la pure tradition des Calatrava.

Movado : une marque injustement méconnue

Malgré une histoire riche et un catalogue fourni, Movado reste une marque peu médiatisée dans l’univers des montres vintage. Cela s’explique peut-être par le manque d’intérêt apparent de la marque moderne pour son passé, ou par la difficulté à dénicher des exemplaires en bon état.

Lire aussi :   Calendriers annuels et perpétuels : pourquoi sont-ils différents et lesquels choisir ?

Pourtant, lorsqu’on a la chance de tomber sur une Movado vintage de qualité, comme cette Disco Volante, c’est un véritable coup de cœur assuré !

La Movado Disco Volante : un boîtier d’exception

Avec ses 35 mm x 38 mm, cette Movado Disco Volante en or 9 carats (un titre populaire sur le marché britannique) arbore un boîtier absolument sublime. Fabriqué par le réputé David Shackman & Sons (DS&S), ce boîtier rivalise avec les plus belles réalisations suisses.

De face, la montre allie des cornes épaisses et volontaires à une élégante carrure étagée. La lunette amovible s’intègre si parfaitement qu’elle semble faire partie du boîtier principal. Mais c’est de profil que la Movado Disco Volante révèle toute sa finesse et son élégance, avec des flancs d’une minceur remarquable, dignes d’une Jaeger-LeCoultre Master Ultra Thin.

Des détails soignés

Si la Movado Disco Volante ne possède pas de couronne emblématique comme la Patek 2552, son remontoir non signé s’intègre parfaitement dans la carrure. Au dos, le fond pressé reprend le design étagé de la face avant, avec une finition brossée linéaire témoignant du peu d’usage de cette montre.

Le tube de remontoir trapézoïdal est joliment mis en valeur, et les poinçons ornent discrètement le dos des cornes.

Un cadran en parfaite harmonie

Sobre et élégant, le cadran argenté de la Movado Disco Volante s’accorde à merveille avec le boîtier. Les index bâtons appliques en or et le superbe logo « Movado » appliqué rappellent subtilement les aiguilles dauphine de la Calatrava.

Un simple motif de croix structure le compteur des secondes, armé d’une fine aiguille dorée. L’ensemble, parfaitement proportionné, donne l’impression d’une montre plus grande que ses 35 mm.

Lire aussi :   Collection personnelle de montres de Sylvester Stallone : une vente aux enchères exceptionnelle chez Sotheby’s

Un mouvement maison à remontage manuel

Contrairement à la Patek automatique, la Movado Disco Volante est équipée d’un calibre maison à remontage manuel, le 205. Ce mouvement extra-plat de 22,8 mm de diamètre et 17 rubis bat à une fréquence de 18 000 alternances par heure.

Si le remontage automatique était une véritable rareté à l’époque, le charme du remontage manuel opère pleinement sur cette pièce, qui bénéficiera bientôt de sa probable toute première révision !

Une merveille au poignet

Loin des chiffres et des dimensions, la Movado Disco Volante se révèle étonnamment généreuse une fois portée. Le cadran épuré, les cornes courtes mais substantielles et l’entrecorne de 18 mm s’accordent à la perfection pour sublimer cette montre intemporelle.

Probablement vendue à l’origine avec un bracelet en cuir exotique noir ou brun, cette Disco Volante s’accommode à merveille d’un bracelet taupe moderne, pour un look plus décontracté.

Plus de six décennies après sa création, la Movado Disco Volante reste une montre époustouflante. Avec son boîtier et son cadran magnifiquement ouvragés, son mouvement maison et son allure intemporelle, elle incarne tout le savoir-faire d’une marque injustement méconnue.

Dénicher un tel trésor relève de l’exploit, mais le jeu en vaut assurément la chandelle. La Movado Disco Volante est une pièce d’exception qui mérite de sortir de l’ombre des grands noms de l’horlogerie vintage.

Afficher Masquer le sommaire
Lire aussi :   Les révélations époustouflantes de Watches and Wonders 2024 : une année sous le signe de l'innovation horlogère