Grand Seiko : une force constante dans l’horlogerie de prestige

Au cours des six dernières décennies, Grand Seiko a constamment poursuivi la création de la montre-bracelet la plus précise au monde, en poussant le développement des mouvements à quartz, mécaniques et Spring Drive. Aujourd’hui, le géant japonais est prêt à entrer enfin dans le segment de la haute horlogerie.

La T0, premier mouvement tourbillon à force constante de Grand Seiko

En septembre 2020, Seiko Watch Corporation a dévoilé le Tourbillon à Force Constante T-zero (abrégé en « T0 ») comme une création conceptuelle de Grand Seiko. Il s’agit du premier mouvement de montre au monde avec un mécanisme à force constante entièrement intégré et un tourbillon sur le même axe, visant à créer une montre mécanique d’une précision (et d’un prestige) inégalés.

Le mécanisme à force constante fournit une distribution d’énergie régulière à l’échappement, indépendamment du niveau de remontage du ressort moteur, tandis que le tourbillon vise à éliminer l’erreur de précision causée par la gravité en incorporant les pièces d’échappement et le balancier dans une cage rotative.

Un savoir-faire horloger unique

La T0 a été développée sur une période de cinq ans, dont trois mois consacrés uniquement à la finition à la main. Le nouveau calibre offre une réserve de marche de 50 heures grâce à deux barillets fonctionnant en parallèle. Ses caractéristiques notables incluent :

  • Un diamètre de 36 mm et une hauteur de 8,22 mm (avec le tourbillon)
  • Un total de 340 composants
  • Un balancier oscillant à 4 Hz (28 800 alternances/heure)
  • Une cage de tourbillon intérieure en titane bleui
  • Une cage extérieure à mouvement seconde morte
Lire aussi :   Découvrez les trois nouveaux chronographes Prospex Solar Speedtimer de Seiko : un hommage vibrant aux sports automobiles

L’héritage du calibre 9S65

Étonnamment, le mouvement est en fait basé sur le calibre Grand Seiko 9S65, le « mouvement automatique le plus standard qui illustre la série mécanique 9S » de la marque. On retrouve d’ailleurs ce calibre dans l’une des dernières montres en édition limitée de la marque, créée pour célébrer le 60e anniversaire de Grand Seiko : la réf. SBGR321.

Son cadran bleu profond s’inspire du « ciel bleu brillant au-dessus du mont Iwate à l’aube qui accueille les horlogers et techniciens du Grand Seiko Studio Shizukuishi ». La montre est dotée d’un boîtier en acier inoxydable de 40 mm de diamètre et d’un bracelet assorti à boucle déployante triple. La SBGR321 est limitée à 2 500 exemplaires, au prix de 5 200 $ aux États-Unis.

L’innovation au cœur des calibres Grand Seiko

Techniquement plus exigeant encore fut le développement du nouveau calibre Grand Seiko Hi-Beat 9SA5 cette année : la dernière évolution du calibre mécanique 9S de la marque (introduit en 1998) combine une fréquence de 36 000 alt/h avec une généreuse réserve de marche de 80 heures.

Réglé avec une précision de +5 à -3 secondes par jour, le nouveau mouvement bénéficie de trois innovations majeures :

  • Un échappement à double impulsion développé en interne
  • Un balancier sans raquette plus résistant aux chocs et frictions
  • Un train de rouage horizontal permettant un mouvement 15% plus fin

Parallèlement, Grand Seiko a également travaillé sur ses calibres Spring Drive (introduits en 1999). Le nouveau 9RA5 porte littéralement la technologie propriétaire de la marque au niveau supérieur, avec notamment une réserve de marche de cinq jours (soit une augmentation de 60 %) et une précision mensuelle encore plus élevée de +/-10 secondes par mois.

Lire aussi :   Seiko est-elle en train de perdre son image de marque offrant un bon rapport qualité-prix ?

Un engagement indéfectible envers la précision

Alors que la plupart des grandes marques suisses se sont concentrées sur les mouvements mécaniques au cours des trois dernières décennies, l’inventeur de la première montre à quartz au monde (introduite le 25 décembre 1969) n’a jamais cessé de repousser les limites de la technologie du quartz.

Le 60e anniversaire de Grand Seiko est donc également célébré avec l’introduction d’un nouveau mouvement à quartz. Le calibre 9F85 dispose d’une fonction de réglage du décalage horaire permettant d’ajuster l’aiguille des heures sans arrêter l’aiguille des secondes, préservant ainsi sa haute précision (±5 secondes par an pour la SBGP007, ±10 pour la SBGP015).

Comme l’a récemment résumé Brice Le Troadec, président de Grand Seiko USA, « Grand Seiko est désormais renommé pour ses trois catégories de calibres : Mécanique (dont Hi-Beat), Spring Drive et Quartz. Aux États-Unis, nos ventes sont équitablement réparties entre les montres à Spring Drive 9R et les mécaniques 9S. Le Spring Drive offre une excellente alternative à ceux qui apprécient vraiment un beau mouvement mécanique, mais veulent la précision d’une montre à quartz. »

Grand Seiko n’a jamais perdu de vue ce qui a toujours été l’objectif ultime d’un horloger : la précision. Avec la T0, le manufacturier japonais a démontré une fois de plus qu’il est resté fidèle aux principes qui ont présidé à sa fondation il y a 60 ans, tout en couvrant désormais presque tous les aspects de ce que l’on pourrait qualifier de haute horlogerie porteuse de sens.

 

Afficher Masquer le sommaire
Lire aussi :   Les montres de James Bond : Un historique