en

Frédéric Arnault nommé à la tête de la division montres de LVMH : un plan de succession se dessine

Le groupe de luxe LVMH vient de nommer Frédéric Arnault à la tête de sa division montres, qui supervise notamment les marques , et . Cette décision marque-t-elle le début d'un plan de succession pour le groupe dirigé par Bernard Arnault, le père de Frédéric ?

La montée en puissance de Frédéric Arnault

Agé de 29 ans, Frédéric Arnault est le fils de Bernard Arnault, fondateur et PDG de LVMH. Frédéric occupait jusqu'à présent le poste de PDG de TAG Heuer, qui sera désormais occupé par Julien Tornare, précédemment PDG de Zenith depuis six ans. Quant au poste de Tornare chez Zenith, il sera repourvu par Benoit de Clerck, un ancien du groupe Richemont avec des fonctions chez et . Frédéric Arnault, dont la carrière a débuté chez McKinsey puis chez Facebook, a rejoint TAG Heuer en 2017, avant d'être promu PDG en 2020.

Sous la direction de Frédéric Arnault, TAG Heuer a entièrement repensé des légendes telles que la Carrera et l'Aquaracer, et a également introduit des diamants de laboratoire dans sa gamme de produits. Dans sa nouvelle fonction, Frédéric rendra compte à Stephane Bianchi, PDG de la division montres et bijouterie de LVMH, qui comprend également .

La famille Arnault aux commandes de LVMH

Il semblerait que Bernard Arnault prépare sa succession au sein de l'empire LVMH, puisque trois de ses cinq enfants occupent des postes clés au sein du groupe. Alexandre Arnault, 31 ans, est vice-président exécutif en charge des produits et de la communication chez Tiffany & Co. Jean Arnault, 25 ans, est responsable des montres chez . La fille de Bernard Arnault, Delphine, 48 ans, est PDG de la maison de mode , tandis qu'Antoine, 46 ans, est le PDG de la société de portefeuille familiale Christian Dior SE.

Lire aussi :   Les montres classiques et le cinéma : une histoire d'amour

La nomination de Frédéric Arnault à la tête de la division montres de LVMH est un signe supplémentaire de la confiance que le groupe place en lui, et pourrait marquer le début d'un plan de succession pour LVMH. Selon le Financial Times de Londres, les trois marques qu'il supervisera (TAG Heuer, Hublot et Zenith) ont réalisé des ventes d'environ 1,6 milliard de francs suisses (environ 1,9 milliard de dollars) l'année dernière.

Un avenir prometteur pour la division montres de LVMH

Avec Frédéric Arnault aux commandes, la division montres de LVMH a un avenir prometteur. Ses nouvelles responsabilités lui permettront de mettre en œuvre sa stratégie et ses idées innovantes au sein des autres marques du groupe, et de poursuivre la croissance de cette division qui est un acteur majeur de l'industrie horlogère.

Son expérience chez McKinsey et Facebook, ainsi que ses succès passés chez TAG Heuer, sont autant d'atouts qui devraient contribuer au succès de la division montres de LVMH et renforcer encore la position du groupe sur le marché du luxe. La prochaine étape pourrait être l'annonce d'un plan de succession au sein de LVMH, consolidant ainsi la place de la famille Arnault aux commandes de l'empire du luxe.

Pourquoi les montres Richard Mille sont-elles si chères ?

Sommaire

Rédigé par Luc Jarson

Passionné par le monde horloger, je consacre mes journées à explorer l'univers des montres, des modèles classiques aux montres connectées. Mon objectif est de dévoiler les secrets de ces garde-temps et de partager avec vous des découvertes captivantes. Ma curiosité me guide vers les tendances et innovations qui sauront éveiller votre intérêt.

Découvrez les montres portées par les stars lors des Golden Globes 2024 et la Seamaster d’Omega de Will Ferrell !

Montres de plongée : Tout ce que vous devez savoir sur la résistance à l’eau