en

Découvrez pourquoi la dernière astuce de Siri n’est disponible que sur les nouvelles Apple Watch

L'assistant vocal Siri vient de franchir un nouveau cap dans son intégration avec notre santé. , avec la mise à jour watchOS 10.2, vient de déployer une nouvelle interaction entre Siri et l'application Santé qui retiendra certainement votre attention. Cependant, cette révolution n'est pas accessible à tous les utilisateurs, et la raison est technologique. Plongez dans les détails de cette innovation et ses implications pour les porteurs des montres connectées Apple.

Répondez à vos questions de santé sans effort

Désormais, avec le récent watchOS 10.2, Siri se transforme en un assistant santé personnel en symbiose avec l'application Santé de l'Apple Watch. La mise à jour offre la possibilité aux utilisateurs d'interroger Siri sur « 20 types de données de santé différentes », allant de la fréquence respiratoire au nombre de pas effectués dans la journée. Cette innovation marque une rupture complète avec les versions précédentes, où il était nécessaire de naviguer manuellement dans l'application pour accéder à ces informations.

Non seulement Siri pourra informer l'utilisateur sur des mesures directement captées par l'Apple Watch, mais elle pourra aussi interagir avec des données collectées par d'autres accessoires connectés tiers. Ainsi, il est désormais possible de demander à Siri d'enregistrer des données telles que votre poids ou vos médicaments directement depuis votre poignet, améliorant de fait l'expérience utilisateur et le suivi de la santé.

Une puissance technique au service de la confidentialité

Deidre Caldbeck, directrice principale chez Apple, souligne que cette fonctionnalité vise à simplifier l'accès aux données de santé et que l'objectif est de les rendre aussi accessibles que possible. Cependant, une telle prouesse semble limitée aux modèles les plus récents, à savoir les Apple Watch Series 9 et Apple Watch Ultra 2. La raison avancée par Apple est simple : cette fonctionnalité repose sur la puissance du SoC S9, qui dote ces montres d'une capacité à traiter les requêtes de Siri en local.

Lire aussi :   6 raisons d'acheter une Apple Watch, selon un expert des montres connectées

Katie Skinner, la directrice principale de l'ingénierie portée sur la vie privée des utilisateurs chez Apple, insiste sur l'importance du traitement en local des données, qui correspond aux principes fondamentaux de confidentialité de la firme. Cette approche permet non seulement d'accroître les performances de l'assistant vocal mais aussi de protéger les données sensibles des utilisateurs en évitant le transfert sur le cloud. Une démarche qui souligne l'engagement d'Apple en matière de vie privée, mais qui du coup restreint l'accès à cette nouveauté aux détenteurs de modèles plus récents.

Alors que ce progrès technologique représente une belle avancée dans l'intégration des technologies de la santé au quotidien des utilisateurs d'Apple Watch, il met également en lumière la nécessité d'avoir un matériel à jour pour bénéficier pleinement des dernières innovations. Par conséquent, l'inclusion d'une telle nouveauté sur les montres les plus récentes d'Apple, montre une fois de plus que l'adoption des nouvelles technologies par les consommateurs passe souvent par un renouvellement de matériel. Toutefois, pour ceux qui possèdent des modèles plus anciens, l'annonce pourrait bien représenter une motivation supplémentaire pour envisager un sérieux upgrade.

Garmin Instinct 3 : Date de sortie, caractéristiques et ce que nous espérons voir

Sommaire

Rédigé par Sarah Pallin

Après un stage passionnant dans le domaine de la rédaction, j'ai été immédiatement attiré par l'opportunité de devenir pigiste, ce qui m'a incité à revenir dans ce milieu fascinant. Ma passion pour les montres, qu'elles soient classiques ou connectées, se reflète dans mes écrits, où je m'efforce de capturer l'élégance intemporelle et l'innovation technologique.

Offre Limitée: Garmin Forerunner 55, votre partenaire sportif à prix réduit!

Fossil se retire du marché des smartwatches : une ère s’achève