en

Découvrez la montre du futur : La Royal Oak Calendrier Perpétuel Édition Limitée « John Mayer »

Cette année bissextile marque l'avènement d'une montre exceptionnelle : et John Mayer dévoilent une édition limitée de la Royal Oak Calendrier Perpétuel, un véritable bijou technique et esthétique inspiré du cosmos.

Une collaboration céleste

L'union d'Audemars Piguet, géant de l'horlogerie, et de John Mayer, musicien et collectionneur émérite, donne naissance à un chef-d'œuvre horloger : la Royal Oak Calendrier Perpétuel Édition Limitée « John Mayer ». Cette montre symbolise à la fois la fin d'une époque et le début d'une nouvelle ère, avec le dernier modèle à embarquer le mouvement calibre 5134, tout en présentant un design réinventé qui célèbre le cosmos.

L'expertise technique d'Audemars Piguet fusionne avec le flair créatif de Mayer pour réinterpréter ce modèle iconique. L'artiste apporte une perspective unique, mêlant son œil artistique inné à sa passion pour la précision et l'horlogerie. Le résultat ? Une montre fidèle à l'héritage de la Royal Oak, dotée d'un langage design moderne et audacieux.

Un cadran sous le signe du cosmos

Les cadrans sont au cœur des innovations en horlogerie, et John Mayer, passionné de longue date, a accordé une attention particulière à leur conception. Le cadran bleu profond de cette édition limitée, baptisé « Ciel de Cristal », s'inspire directement de l'univers. Réalisé grâce à la technique de Dépôt Physique en Phase Vapeur (PVD), il préserve et amplifie la profondeur du motif tout en maximisant les jeux de lumière. Son motif embossé, évoquant des cristaux aux formes irrégulières, ajoute texture et profondeur au design.

« Mes montres préférées possèdent des cadrans dans lesquels on peut se perdre, » confie Mayer. « Un grand cadran, c'est comme une fenêtre sur un autre monde : on plonge son regard à l'intérieur plutôt que de simplement l'observer. Avec ce Calendrier Perpétuel, c'est comme contempler le ciel d'une nuit sans lune. Il émane de cette montre un vrai sentiment de nature, qui, associé à la complexité d'un calendrier perpétuel, crée un mélange puissant de prouesse technique et de design esthétique. »

Lire aussi :   L'Audemars Piguet Royal Oak à Tourbillon Volant Automatique Squeletté en Nouvel Alliage 'Or Sable'

Des détails techniques raffinés

Au-delà de l'esthétique, Mayer a apporté des modifications subtiles à l'affichage du calendrier perpétuel. Par exemple, le « 31 » du sous-cadran des dates, habituellement rouge, est ici imprimé en blanc. De plus, les chiffres du « 31 » sont réduits et légèrement décalés pour se distinguer du « 1 » adjacent. Il a également choisi une teinte bleu clair pour l'indicateur de la semaine, qui « se fond dans le cadran lorsqu'on lit l'heure, mais reste facile à trouver quand on souhaite lire la complication de la semaine », explique-t-il.

Un mouvement marquant la fin d'une époque

Le Calendrier Perpétuel « John Mayer » Édition Limitée représente également la fin d'une époque pour le mouvement calibre 5134 d'Audemars Piguet. Avec une histoire de mouvements de calendriers perpétuels remontant à 1967, AP a continuellement évolué dans ce domaine, culminant avec la création du calibre 5134 en 2015.

« Le Calibre 5134 restera dans l'histoire comme ayant défini une ère de collection et d'enthousiasme public pour une complication qui n'avait jamais suscité autant d'attention et de désir, » observe Mayer. « Pour moi, le calendrier perpétuel est la complication ultime, le sommet de la haute horlogerie. Bien qu'il existe des complications plus complexes, la place historique du QP dans l'histoire de l'horlogerie le rend véritablement exceptionnel. »

Une édition limitée très convoitée

Disponible dès aujourd'hui, le Calendrier Perpétuel « John Mayer » Édition Limitée est limité à seulement 200 pièces. Chacune est proposée au prix de 145 000 euros, reflétant l'exceptionnelle qualité et l'unicité de cette montre. Avec son design inspiré du cosmos et ses innovations techniques, cette collaboration entre Audemars Piguet et John Mayer est destinée à marquer les esprits et à devenir une pièce maîtresse de toute collection de montres de luxe.

Révélation imminente : la nouvelle montre Google sous Wear OS promet des merveilles

Sommaire
Lire aussi :   La crise du quartz : décryptage de son impact sur l'industrie horlogère

Rédigé par Sarah Pallin

Après un stage passionnant dans le domaine de la rédaction, j'ai été immédiatement attiré par l'opportunité de devenir pigiste, ce qui m'a incité à revenir dans ce milieu fascinant. Ma passion pour les montres, qu'elles soient classiques ou connectées, se reflète dans mes écrits, où je m'efforce de capturer l'élégance intemporelle et l'innovation technologique.

Découvrez comment verrouiller l’écran de votre Apple Watch pour éviter les touches accidentelles

La révolution horlogère de l’année : les montres Nomos Glashütte Club Campus en Rouge Nonstop et Bleu Infini