en

Chute vertigineuse de 33% pour les actions Watches of Switzerland suite à la révision des prévisions

Watches of Switzerland, le géant britannique de la vente de montres de luxe, est confronté à une dégringolade boursière sans précédent. Les investisseurs ont assisté, impuissants, à une chute libre de 33% du cours de l'action après que l'entreprise ait revu à la baisse ses prévisions pour l'exercice fiscal 2024.

L'impact d'un contexte macro-économique difficile

Malgré un début prometteur pour le troisième trimestre de l'exercice fiscal 2024, Watches of Switzerland Group (WOSG) a subi des performances commerciales instables à l'approche et pendant les fêtes de fin d'année. La situation macro-économique actuelle pèse lourdement sur les dépenses des consommateurs dans le secteur du luxe. En raison de ces conditions difficiles, la société a dû revoir ses attentes financières à la baisse :

  • Le chiffre d'affaires attendu se situe désormais entre 1,53 et 1,55 milliard de livres sterling (soit environ 1,94 à 1,97 milliard de dollars), contre une projection initiale comprise entre 1,65 et 1,7 milliard.
  • La croissance du revenu en monnaie constante — excluant les fluctuations monétaires — est drastiquement réduite, passant de 8-11% à seulement 2-3%.
  • La marge EBIT (bénéfices avant intérêts et impôts) est maintenant estimée entre 8,7 et 8,9%.

Ces révisions marquent un net ralentissement par rapport aux anticipations antérieures et témoignent des turbulences rencontrées sur le marché du luxe.

Une demande toujours forte malgré des signaux mitigés

Selon Brian Duffy, PDG de Watches of Switzerland, si la demande pour les marques phares telles que ou reste solide aux États-Unis avec une croissance continue à deux chiffres, le marché britannique semble davantage éprouvé. Les marques horlogères prestigieuses ainsi que les bijoux non griffés ressentent les effets d'une consommation plus prudente. Une période festive particulièrement instable cette année a vu les consommateurs privilégier d'autres catégories comme la mode ou les voyages au détriment du secteur horloger. Toutefois, Duffy se veut rassurant quant aux gains de parts de marché réalisés tant aux États-Unis qu'au Royaume-Uni.

Lire aussi :   À Dubaï, un centre commercial révolutionnaire où l'on peut conduire de Rolex à Louis Vuitton en voiture électrique

L'optimisme demeure malgré tout

Fort de ses 211 showrooms, répartis entre le Royaume-Uni, les États-Unis et l'Europe et soutenu par une équipe de plus de 2 800 employés, Watches of Switzerland ne perd pas confiance en son modèle économique. Le PDG exprime un optimisme mesuré quant au plan à long terme présenté en novembre 2023 visant à doubler ventes et profits d'ici l'exercice fiscal 2028.

Même si cette nouvelle a semé la panique sur le marché financier ce jeudi matin, certains analystes continuent de soutenir l'action WOSG. Des experts chez Jefferies et Investec maintiennent leurs recommandations d'achat malgré cet incident boursier jugé temporaire. La capacité reconnue du groupe à gagner des parts sur ses marchés principaux reste un atout considéré comme suffisamment fort pour envisager un redressement sur le moyen terme.

Sommaire

Rédigé par Luc Jarson

Passionné par le monde horloger, je consacre mes journées à explorer l'univers des montres, des modèles classiques aux montres connectées. Mon objectif est de dévoiler les secrets de ces garde-temps et de partager avec vous des découvertes captivantes. Ma curiosité me guide vers les tendances et innovations qui sauront éveiller votre intérêt.

La nouvelle fonctionnalité de l’application Caméra de la Google Pixel Watch va vous séduire

Omega et Sotheby’s Unissent leurs Forces pour une Vente aux Enchères Caritative de Sets MoonSwatch Moonshine Gold