Apple supprime l’application Blood Oxygen des Watch Series 9 et Ultra 2 pour contourner l’interdiction d’importation aux États-Unis

Dans un contexte de litige sur des brevets, Apple prend la décision de supprimer l’application de mesure de l’oxygène dans le sang présente sur ses montres connectées. Cette manœuvre permet à la firme de Cupertino d’éviter une interdiction d’importation prononcée par la Commission du Commerce International des États-Unis (ITC).

La décision de l’US Customs and Border Protection

Apple a récemment été confronté à une décision difficile : retirer une fonctionnalité clé de ses montres intelligentes pour continuer à les vendre sur le sol américain. L’US Customs and Border Protection (CBP) a déterminé que le retrait de l’application Blood Oxygen permettrait aux nouvelles versions des Apple Watch Series 9 et Ultra 2 d’échapper à une interdiction d’importation imposée par l’International Trade Commission (ITC). Apple a affirmé à la CBP que les produits redessinés « ne contiennent définitivement pas la fonctionnalité de pulsioxymétrie ».

Masimo, la société plaignante dans cette affaire, a indiqué que les détails spécifiques liés à cette décision restent confidentiels. Il est également précisé qu’à ce jour, aucune version publique de cette décision n’existe, soulevant des interrogations quant au processus décisionnel derrière cette exemption.

L’impact commercial et juridique

L’interdiction initiale prononcée par l’ITC, suite à la confirmation d’une violation des brevets appartenant à Masimo relatifs aux fonctions d’oxygénation du sang, avait contraint Apple à suspendre les ventes des modèles concernés juste avant Noël. Une suspension provisoire en urgence fin décembre a permis à Apple de remettre ces produits sur le marché américain.

  • Des unités modifiées ont déjà été expédiées aux points de vente aux États-Unis.
  • Ces unités ne doivent pas être ouvertes ou vendues avant autorisation officielle.
Lire aussi :   Comparaison des fonctionnalités de santé et fitness des montres connectées populaires

Cette situation pourrait toutefois être renversée si l’ITC conteste la décision du CBP. Les ingénieurs d’Apple auraient travaillé assidûment sur une mise à jour logicielle qui modifierait l’application Blood Oxygen et ses algorithmes afin qu’ils ne violent plus les brevets détenus par Masimo.

Réactions et conséquences pour les utilisateurs

Pour ceux qui possèdent déjà une Apple Watch dotée des fonctions de pulsioxymétrie, il semblerait qu’il n’y aura aucun impact immédiat. La fonctionnalité continuera de fonctionner normalement jusqu’à nouvel ordre. Toutefois, il est envisageable qu’une mise à jour soit proposée après résolution du conflit pour rétablir ou modifier cette fonctionnalité.

  • L’app Blood Oxygen, présente depuis la série 6 lancée en 2020, est une caractéristique mise en avant par Apple pour sa montre connectée.

Dans une déclaration rapportée par Engadget, un porte-parole de Masimo affirme que : « La prétention d’Apple selon laquelle sa montre redessinée ne contient pas la fonctionnalité de pulsioxymétrie représente un pas positif vers la responsabilisation. Il est particulièrement important que l’une des entreprises les plus grandes et les plus puissantes respecte les droits de propriété intellectuelle des entreprises plus petites et se conforme aux ordres de l’ITC lorsqu’elle est prise en faute pour infraction ». De son côté, Apple contre-attaque en soutenant que Masimo copierait certaines caractéristiques brevetées de l’Apple Watch dans sa propre montre intelligente.

Afficher Masquer le sommaire